Webzine2022-03-03T18:50:06-05:00

WEBZINE

L’utilisation du français québécois dans le roman

En tant qu’auteur.e, vous êtes-vous demandé si vous pouviez écrire dans votre roman : « Je me suis arrêté aux lumières » pour vous exprimer en français québécois? Pensez-vous que vous devriez vous en tenir à la bonne manière d’employer « lumières » en français : « Je me suis arrêté aux feux de circulation »? Oseriez-vous utiliser des mots comme « fin de semaine » ou « magasiner »? Voici quelques explications pour vous aider à prendre une décision .

Que se passe-t-il lorsqu’une maison d’édition traditionnelle accepte votre manuscrit?

La nouvelle tant attendue vient de vous arriver : une maison d’édition propose de publier votre manuscrit. Au-delà de l’énervement, cette annonce peut générer bon nombre de questions chez vous et avec raison! Le pigeon décoiffé a rencontré Tania Massault, directrice générale aux Éditions Alto afin de démystifier les étapes cruciales de l’édition d’un manuscrit, de son acceptation jusqu’à sa parution.

Définir les lieux et l’époque de votre récit

Avant même de commencer à écrire, il vous faudra définir au minimum les lieux et l'époque du récit. L’histoire est-elle contemporaine, issue du passé, ou est-ce une projection du futur ? Devez-vous circonscrire un univers X, un pays ou une ville, sinon un quartier en particulier ? Plus les lieux et les époques seront définis dans votre esprit, plus le lecteur parviendra à se les représenter conformément à ce que vous avez imaginé pour mettre en scène vos personnages.

Les temps de verbes dans le récit littéraire

Enfin, vous avez achevé le premier jet de votre manuscrit! Mais à l’étape de la réécriture, vous n’êtes plus sûrs des temps de verbes à appliquer dans une phrase complexe... ou encore, d’un paragraphe à l’autre, vous sautez du passé au présent. Cela pourrait signifier que les règles de la concordance et de la cohérence des temps vous glissent des doigts. Penchons-nous sur deux bêtes noires de bon nombre d’auteurs, même les meilleurs en français!

Le prologue et l’épilogue, à quoi ça sert ?

Dans un roman, il arrive parfois que l’auteur souhaite ajouter des informations pertinentes sur des évènements ayant eu lieu avant ou après le récit principal, et c’est là que le prologue et l’épilogue peuvent être utiles. Le prologue et l’épilogue peuvent donc aider à orienter la compréhension des évènements représentés, mais encore faut-il savoir les utiliser à bon escient !

Les caractéristiques du réalisme magique

Genre parfois déroutant, souvent confondu avec le fantastique ou la science-fiction, le réalisme magique est difficile à définir puisqu’il se situe à la croisée de ces deux genres, mais aussi de plusieurs influences artistiques et culturelles. Plongeons au cœur d’un des courants littéraires les plus singuliers ayant émergé au XXe siècle.

Le point-virgule : à quoi sert-il ?

Connaissez-vous le signe de ponctuation qui permet de s’arrêter un instant, pour mieux reprendre son élan ? Il s’agit du point-virgule qui est, dit-on, un être hybride. Ni point ni virgule, ce signe de ponctuation à valeur intermédiaire cumule deux fonctions : nous faire marquer un temps d’arrêt, l’espace d’un instant, puis nous projeter plus loin pour mieux nous permettre d’atteindre notre cible. Alors pourquoi certains souhaitent-ils le faire disparaître ?

Comment découper les chapitres d’un roman?

Vous vous apprêtez à entamer l’écriture de votre roman et vous vous demandez comment prévoir le découpage des chapitres. D’emblée, il faut savoir qu’il n’existe pas de « règles » officielles à respecter quant à la bonne manière de découper les chapitres d’un roman, cela dit, une certaine logique ou pertinence — si vous préférez —, s’impose. Voici à ce sujet un peu de matière à réflexion.

Du Young adult au New adult : une évolution de la littérature jeune adulte ?

La littérature Young adult a connu son essor au début des années 2000 avec des séries phares comme Twilight ou Hunger Games. Quelques années plus tard, afin de conserver l’attention d’un lectorat « jeune adulte » devenu adulte, les maisons d’édition ont estampillé sous l’étiquette New adult un nouveau courant éditorial censé faire suite à celui du Young adult. Mais l’émergence de la fiction New adult n’était pas le seul fait du milieu éditorial classique, elle était également le reflet d’un phénomène d’écriture qui a pris à revers l’édition traditionnelle : l’auto-édition.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Aller en haut