Demandez un devis

Réécriture

Les tics d’écriture : comment s’en défaire ?

Les tics d’écriture font partie des éléments qui sont parfois difficiles à repérer dans son propre manuscrit lorsque vient le temps de la réécriture. La raison est simple : l’écrivain.e en n’a bien souvent pas conscience. Dénicher ses tics d’écriture nécessite un travail de longue haleine, et il faudra parfois une autre paire d’yeux pour y parvenir. Voici un petit guide pour les identifier et s'en défaire plus facilement.

Peut-on soumettre son manuscrit une 2e fois au même éditeur?

Vous avez proposé votre manuscrit à quelques maisons d’édition et, à votre grande déception, vous n’avez récolté que des refus. D’emblée, le découragement vous accable, mais vous en venez à la conclusion que votre texte, finalement, aurait peut-être besoin d’être retravaillé. Vous vous appliquez donc à une minutieuse réécriture en espérant qu’il soit possible de le soumettre une autre fois aux éditeurs qui ont rejeté votre manuscrit. Est-ce une bonne stratégie ?

L’art de RACONTER

Pour écrire une bonne histoire, il faut savoir la raconter avec tout ce que cela suppose de caractérisation des personnages, de mise en contexte, de création d’ambiances, de maintien du suspens et de stimulation de l’imaginaire du lecteur.

CINQ étapes cruciales avant la correction de manuscrit

Il faut savoir que la révision linguistique dépasse de loin la simple correction des fautes d’orthographe, grammaire, de syntaxe et de ponctuation. Cette révision professionnelle s’avère en effet beaucoup plus poussée. En plus de l’examen attentif des erreurs courantes, le réviseur professionnel s’affaire également à débusquer les anglicismes, les impropriétés de langage, les imprécisions, les erreurs de vocabulaire, de typographie, etc.

Que faire quand les portes de l’édition traditionnelle refusent de s’ouvrir à vous ?

Beaucoup d’auteurs commettent l’erreur de soumettre aux éditeurs un manuscrit qui n’est pas suffisamment travaillé pour retenir leur attention. Bien souvent, ils ne le réalisent qu’après avoir essuyé de nombreux refus. C’est alors qu’ils se voient obligés d’admettre que leur texte n’était pas encore au point et qu’ils auraient dû le travailler davantage avant de partir en quête d’un éditeur.

La réécriture vous décourage?

Une fois l’écriture de votre roman achevée, vous éprouvez l’envie de célébrer cet accomplissement. Cela se comprend bien quand on connaît le nombre d’heures que vous avez dû investir dans l’avancement de celui-ci ainsi que la discipline qu’il vous a fallu déployer pour y parvenir. Mais qu’à cela ne tienne, ne sabrez pas trop vite le champagne; au risque de vous décourager, il convient de souligner que le travail… ne fait que commencer.

L’art des dialogues dans le roman

Beaucoup de textes narratifs —pour ne pas dire la plupart— comportent des dialogues. On appelle séquences dialogales ces passages constitués d’échanges verbaux entre personnages. Ceux-ci peuvent s’avérer plus ou moins longs, selon le cas, mais peu importe l’espace qu’ils occupent dans le récit l’auteur doit leur accorder une grande attention afin de les insérer avec harmonie au cœur de la narration.

Aller en haut