fbpx

Êtes-vous en quête d’un éditeur?

Vous venez d’achever l’écriture votre manuscrit et vous souhaitez maintenant amorcer votre quête d’un éditeur. Mais comment s’y retrouver dans cette jungle éditoriale, par où commencer et comment procéder? Voici quelques importantes étapes à franchir afin de vous assurer d’abord et avant tout que votre manuscrit est vraiment prêt, puis d’entreprendre ensuite vos démarches en procédant de manière aussi professionnelle que possible. Assurez-vous de mettre toutes les chances de votre côté!

Comment chercher un éditeur?

Mettons les choses au clair tout de suite; si votre manuscrit n’est pas tout à fait achevé et que vous espérez dénicher une maison d’édition qui vous aidera à le travailler, vous faites fausse route. Ce n’est pas le rôle premier de l’éditeur! Pour retravailler le fond et la forme d’un texte, avant publication, il vaut mieux recourir préalablement aux services professionnels d’un conseiller littéraire. Quand on sait que les éditeurs refusent entre 95 % et 97 % des manuscrits qui leur sont soumis, et qu’ils ne consacrent temps et énergie qu’au 3 % à 5 % de textes sélectionnés pour la publication, on prend conscience de l’importance cruciale de peaufiner son manuscrit autant que possible AVANT de le proposer à un éditeur. Sans quoi… on risque fort d’essuyer un refus!

Assurer une réécriture efficace de son manuscrit

Avant toute chose, assurez-vous que votre projet littéraire est vraiment prêt à être soumis aux éditeurs. Occupez-vous de peaufiner le texte avant d’expédier quoi que ce soit à une maison d’édition. Pour vous aider dans ce travail de perfectionnement, n’hésitez pas à avoir recours à des bêta-lecteurs, à appliquer de minutieuses méthodes de réécriture et à faire évaluer votre manuscrit par un lecteur professionnel afin de pouvoir y mettre la touche finale.

Déterminer le type d’édition qui vous convient

Lorsque le manuscrit est tout fin prêt, prenez le temps d’évaluer les principaux types d’édition qui s’offrent à vous. Il importe de bien saisir les avantages et les inconvénients des principaux types d’édition avant d’établir votre préférence et de vous lancer dans ce projet de publication. Pensez aussi à considérer les possibilités d’autopublication numérique; peut-être que cette voie éditoriale peut convenir à vos aspirations d’auteur; c’est à voir!

S’informer au sujet des éditeurs

Si vous avez établi que l’édition traditionnelle est celle qui vous convient le mieux, il importe alors de déterminer quels sont les maisons d’édition dont la ligne éditoriale correspond le mieux à votre type d’écrit. En d’autres termes, il faut cibler les maisons d’édition en fonction des genres littéraires qu’elles privilégient. Les moteurs de recherche sauront certainement vous être utiles en ce sens, sinon il est recommandé d’explorer le répertoire des membres de L’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), au Québec, ou encore l’annuaire des adhérents du Syndicat national de l’édition (Sne), en France, qui vous permettront de procéder à des recherches très efficaces.

Sélectionner les maisons d’édition les plus appropriés

Lorsque vous aurez repéré les éditeurs qui vous semblent pertinents, il faudra visiter leur site web et spécialement leur section consacrée à la soumission de manuscrits; il importe de prendre connaissance de leur politique éditoriale et de la manière dont ils souhaitent que les manuscrits leur soient acheminés. Cela est de la plus grande importance, sans quoi… encore une fois, vous risquez d’essuyer des refus de la part des éditeurs que vous solliciterez.  

Rédiger une lettre de présentation

On accompagne généralement un manuscrit d’une lettre de présentation. C’est bien sûr une formule de politesse, mais c’est aussi, dans bien des cas, une occasion de manifester votre intérêt pour cette maison d’édition et de souligner en quoi votre manuscrit semble pouvoir s’intégrer au catalogue de publications de celle-ci. Prenez la peine de rédiger votre lettre de présentation avec soin tout en prenant garde de ne pas commettre les erreurs courantes.  

Rédiger un synopsis

Dans beaucoup de cas — mais pas toujours! —, les éditeurs demandent que vous leur fassiez parvenir un synopsis du roman que vous leur soumettez. C’est un court texte qui peut faire toute la différence, alors prenez le temps de bien le rédiger! Et ne le joigniez au manuscrit que si l’éditeur en fait demande. Autrement, n’envoyez que votre texte accompagné d’une lettre de présentation.

Expédier votre manuscrit et… attendre!

Avant d’imprimer votre manuscrit et les documents afférents, assurez-vous que votre document maître correspond à une mise en page standard et qu’il s’adapte, le cas échéant, aux petits caprices de chaque éditeur sollicité.

Ensuite, il vous faudra attendre! Règle générale, il faut compter entre 3 et 6 mois avant d’obtenir une réponse de la part d’un éditeur sollicité.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close