Figures de style : 5 d'entre elles à maîtriser

Figures de style : 5 d’entre elles à maîtriser

Les figures de style sont des procédés littéraires qui enjolivent le langage ordinaire et permettent d’exprimer une idée de manière imagée. Ce sont des « procédés d’expression utilisés pour émouvoir, impressionner, persuader, plaire ou embellir [1] ». Les figures de style peuvent influencer la tournure des phrases, jouer avec le sens des mots ou encore leur sonorité.

Bien qu’on les retrouve parfois dans le langage courant, les figures de style sont surtout utilisées dans les œuvres littéraires et poétiques. Voici 5 d’entre elles à maîtriser pour aiguiser votre plume.

La comparaison

La comparaison permet la mise en relation de deux éléments (personnes, lieux, objets, etc.) partageant certaines similarités. Elle s’établit entre un comparé (l’objet de la comparaison) et un comparant (ce à quoi on compare cet objet) à l’aide de mots de rapprochement (appelés « comparatifs ») : comme, tel que, semblable à, de même que, etc. C’est une figure de style très utilisée en littérature.

Exemples :

« L’enfant partit comme une balle » Flaubert, Madame Bovary

« Le poète est semblable au Prince des nuées/Qui hante la tempête et se rit de l’archer. » Baudelaire, L’Albatros

« Il pouvait éviter les barrières en empruntant quelques-uns des sentiers qui parcouraient les collines comme un complexe réseau sanguin. » Gil Courtemanche, Un dimanche à la piscine à Kigali

La métaphore

La métaphore établit une subtile comparaison entre deux réalités, sans utiliser, quant à elle, de mot de rapprochement comme le ferait la comparaison. Elle s’établit néanmoins elle aussi grâce à un comparé et un comparant.

Cette figure de style permet de faire saisir le propos de l’auteur par le recours à une image forte, qui ajoute de l’intensité à ses dires. C’est l’une des figures de style les plus communes dans les œuvres littéraires.

Exemples :

« Inge mesurait un mètre quatre-vingts. C’était une femme gratte-ciel. » Amélie Nothomb, Biographie de la fin

« Londres, c’est la tour de Babel qui aurait décidé de ne plus grimper vers les cieux mais de descendre sur terre pour serpenter en rues, en avenues, en places et en jardins » Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour

La personnification

La personnification consiste à donner des caractéristiques humaines à un animal ou à un objet inanimé. Ces caractéristiques peuvent être des comportements, des pensées ou encore des émotions propres aux humains. Cela a pour effet de conférer une touche d’humanité à un récit, tout en permettant au lecteur de mieux s’approprier la réalité décrite en la rapprochant de sa propre expérience humaine.  

Exemples :

« La destinée nous tend parfois un verre de folie à boire. Une main sort du nuage et nous offre brusquement la coupe sombre où est l’ivresse inconnue. » Victor Hugo, L’Homme qui Rit

« Le soleil aussi attendait Chloé, mais lui pouvait s’amuser à faire des ombres. » – Boris Vian, L’Écume des jours

L’hyperbole

L’hyperbole consiste en une exagération d’un propos, d’un sentiment ou d’une idée, afin de créer une forte impression chez le lecteur. Bien qu’elle soit intéressante pour créer des images saisissantes, elle est à utiliser avec parcimonie pour ne pas tomber dans le grotesque.

Exemples :

« Une fine rosée recouvrait le gazon, la voiture, les fleurs, le monde entier. » Andrée A. Michaud, Bondrée

« Maintenant il existe. Il surexiste. (…) Tout son sang s’est mobilisé. Tous ses nerfs sont à l’affût. Une énergie concentre en lui des ressources inconnues. Il n’a jamais vu si bien, ni entendu si finement. Jamais ses sens n’ont eu cette acuité. Il est un géant. » Eric-Emmanuel Schmitt, La Part de l’autre.

La périphrase

La périphrase permet de remplacer un mot par un groupe de mots imagés. Elle permet de mettre en lumière des caractéristiques spécifiques de la réalité à laquelle elle réfère. Bien qu’elle soit utile pour éviter des répétitions, elle est à utiliser avec modération.

Exemples :

« Marie-Lune avait déjà cueilli le petit paquet de poils dans ses bras et elle continuait de glousser alors qu’il lui léchait la figure à grands coups de langue râpeuse avec un sans-gêne inouï. » Dominique Demers, Pour rallumer les étoiles

« Les miroirs de l’âme » (pour désigner les yeux)

« Pays du soleil levant » (pour désigner le Japon)

Comment bien utiliser les figures de style ?

Bien que les figures de style soient intéressantes pour bonifier un texte, leur surutilisation pourrait provoquer l’effet inverse, soit celui d’alourdir inutilement le propos. On pourrait dire, de manière imagée, que cela donne l’impression que le texte comporte plus de crémage que de gâteau, c’est-à-dire que l’on privilégie le contenant plutôt que le contenu. Une surabondance de figures de style peut provoquer une lassitude chez le lecteur, qui aura l’impression qu’on cherche trop à l’impressionner.

Des figures de style cohérentes

Il est primordial de privilégier la cohérence dans notre utilisation des figures de style, afin d’éviter que le lecteur ne s’y perde. Prenons par exemple la métaphore suivante :

« Adolphe essaie de cacher l’ennui que lui donne ce torrent de paroles, qui commence à moitié chemin de son domicile et qui ne trouve pas de mer où se jeter » Honoré de Balzac, Petites misères de la vie conjugale

Ici, l’auteur a choisi la thématique de l’eau pour illustrer son propos, comme le témoigne les mots « torrent » et « mer ». En conservant une ligne directrice claire, on permet au lecteur de mieux comprendre les images que l’on évoque à travers l’utilisation de ces procédés littéraires.   

Une question de style

Il existe toute une panoplie de figures de style qui permettent de bonifier considérablement la qualité littéraire d’un texte, de l’enrichir et d’ainsi accrocher davantage le lecteur. Avec un peu de pratique et une bonne dose d’imagination, vous serez fins prêts à utiliser ces 5 figures de style parmi les plus courantes. À votre plume !   


[1] Bureau de la traduction, Gouvernement du Canada, 2020, https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2guides/guides/clefsfp/index-fra.html?lang=fra&lettr=indx_catlog_f&page=9VXqgJXuP430.html


écrivaine en réflexion

Vous souhaitez obtenir des conseils pour améliorer votre manuscrit ?


Categories ÉcritureTags ,,,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close