La littérature Young adult a connu son essor au début des années 2000 avec des séries phares comme Twilight ou Hunger Games. Quelques années plus tard, afin de conserver l’attention d’un lectorat « jeune adulte » devenu adulte, les maisons d’édition ont estampillé sous l’étiquette New adult un nouveau courant éditorial censé faire suite à celui du Young adult. Mais l’émergence de la fiction New adult n’était pas le seul fait du milieu éditorial classique, elle était également le reflet d’un phénomène d’écriture qui a pris à revers l’édition traditionnelle : l’autoédition.

Principales caractéristiques des littératures Young adult et New adult

Sans être exhaustifs, quelques traits permettent de déterminer si un livre appartient à l’une ou l’autre des catégories.

Young adult vs new adult

Malgré quelques différences, les contours des littératures Young adult et New adult sont proches et perméables. Ainsi ces littératures sont-elles aujourd’hui considérées comme relevant de la fiction croisée ou « cross-over », chacune d’elle s’adressant souvent en même temps aux deux lectorats, jeunes adultes et adultes, floutant ce qui devait, historiquement, les distinguer.

De la littérature Young adult à la littérature New adult 

L’appellation « New adult » aurait été officiellement utilisée pour la première fois à l’occasion d’un concours lancé en 2009 par une maison d’édition américaine, St. Martin’s Press. Les auteurs étaient invités à écrire de la fiction similaire à de la fiction Young adult, mais qui pourrait être publiée et commercialisée en tant que littérature mettant en scène des adultes et s’adressant aux 18-30 ans.[i]

Si ce « sceau » apposé par une maison d’édition sur le courant « New adult » semble constituer un acte de naissance parfait, la littérature New adult n’a pourtant pas pour seul parent l’édition traditionnelle.

Le segment New adult : un phénomène d’écriture

Le succès de séries Young adult et de leurs adaptations cinématographiques a donné à beaucoup de lecteurs et lectrices l’envie d’écrire, soit des fanfictions, soit des œuvres aux univers inédits. Les préoccupations évoluant en même temps que l’âge de ces « nouveaux auteurs et autrices », un flot de manuscrits a émergé, faisant logiquement suite à la fiction Young adult, visant un lectorat un peu plus âgé et accueillant, cette fois, du contenu sexuellement explicite. La romance érotique polarise d’ailleurs la littérature New adult : la trilogie Cinquante Nuances de Grey a d’abord été une fanfiction construite sur l’univers de Twilight.[ii]

Une multitude d’auteurs dont les manuscrits étaient refusés par les maisons d’édition traditionnelles se sont alors tournés vers l’autoédition numérique comme moyen de commercialiser directement leurs livres. Ce n’est que par la suite que le succès de ces auteurs a mené les maisons d’édition et les agents indépendants à s’ouvrir à ce genre de fiction.[iii]

Certains auteurs initialement autoédités se sont vu offrir des contrats par les maisons d’édition traditionnelles, les faisant réintégrer des structures éditoriales qui les avaient, auparavant, ignorés.[iv]

Aujourd’hui, si certains auteurs sont publiés par des maisons traditionnelles, d’autres s’autoéditent, rebrassant les cartes d’une industrie et amenant de nombreux éditeurs à se repositionner.

De fait, les étiquettes renseignent surtout la façon dont chaque maison d’édition se les approprie ou pas. Sur ce point, les différences culturelles entre les sphères anglo-saxonnes et francophones expliquent en grande partie les perceptions, négatives ou positives, liées à ces catégories.

Nouveaux adultes, nouvelle littérature ?

On a coutume de constater que les phénomènes éditoriaux majeurs naissent dans le monde anglo-saxon et que cela « dicte » les tendances dans le monde francophone.

Lorsque l’étiquette Young adult a émergé, de nombreux éditeurs francophones ont d’abord dénoncé une formulation marketing stigmatisante, limitée et superflue, car elle recouvrait une réalité qui, selon eux, existait déjà dans leur catalogue (la littérature adolescente). Vingt ans plus tard, l’étiquette Young adult est aujourd’hui entrée dans le vocabulaire courant et institutionnel[v] : elle recouvre une infinité de propositions littéraires, issues à la fois des maisons d’édition appartenant aux grands groupes éditoriaux, des maisons d’édition indépendantes, mais aussi des auteurs autoédités. Dans dix ans, qu’en sera-t-il l’étiquette de New adult ?

Face au déferlement de titres estampillés New adult, les éditeurs francophones ne manquent pas d’options : acheter les droits des œuvres originales et faire traduire lesdits titres, éditer des livres inédits écrits par des auteurs francophones et correspondants aux codes de la catégorie telle qu’elle s’est développée aux États-Unis… ou élaborer d’autres formes de propositions littéraires s’adressant aux « nouveaux » adultes d’aujourd’hui sans que cela ne s’affiche comme de la littérature New adult, spécifiquement. Considérer qu’un adulte est « jeune » ou « nouveau » est une question de société plus large qu’une question de segmentation éditoriale.

L’émergence de la catégorie New adult, polarisée par l’autoédition et ses succès, révèle à la fois le besoin d’une littérature portée vers des adultes jeunes essayant de trouver leur place dans une société en ébullition et l’autonomisation de plus en plus grande des auteurs dans le mode de diffusion et de commercialisation de leurs livres.

[i] https://www.publishersweekly.com/pw/by-topic/industry-news/publishing-and-marketing/article/55164-new-adult-needless-marketing-speak-or-valued-subgenre.html

[ii] https://fr.wikipedia.org/wiki/Cinquante_Nuances_de_Grey

[iii] https://en.wikipedia.org/wiki/New_adult_fiction

[iv] https://www.publishersweekly.com/pw/by-topic/industry-news/publisher-news/article/63285-new-adult-matures.html

[v] https://www.enssib.fr/services-et-ressources/questions-reponses/une-definition-du-genre-young-adult

Supportez notre équipe, avec un p’tit café virtuel, dans l’enrichissement de votre webzine préféré ! ☕️

*

Vous avez en tête une idée de roman, vous avez même choisi vos personnages et déterminé l’intrigue autour de laquelle s’organisera le récit ? Super !

Maintenant, il faut planifier le déroulement de l’action ; mais comment procéder de manière efficace ? Pour ce travail, le schéma narratif saura vous servir de plan bien structuré.

Grâce à cet outil de théorie littéraire, vous serez en mesure de structurer la chronologie du récit, prévoir le déroulement de l’action principale et clarifier le fil conducteur.

Accédez au minicours en ligne
Planifier le déroulement d'un récit

*

Écrire un roman

Notre mission est de soutenir et guider les auteurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés, dans leur cheminement d’écriture et leur travail de perfectionnement de manuscrit avant publication.

Nous vous proposons un service-conseil littéraire pertinent et de qualité qui vous permet de développer votre art et professionnaliser vos méthodes d’écriture.

En savoir plus

*

Partager cet article

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS