Il existe deux types d’auteurs quand vient le temps de nommer des personnages : ceux pour qui la sélection du nom des personnages de leur histoire est une tâche longue et minutieuse, et ceux qui choisissent des noms un peu au hasard, sans trop se pencher sur leur signification ou leur portée. Des noms qui cadrent avec les histoires, des noms avec des significations particulières, des noms audacieux… comment s’y retrouver? Lisez nos conseils pour vous aider dans ce choix pas toujours facile.

Des noms de personnages vraisemblables

En premier lieu, il faut penser à la vraisemblance du nom choisi pour son personnage, en comparaison au monde où celui-ci évolue. En effet, il serait assez étrange de trouver un Maxime ou un Émeric comme héros d’une histoire médiévale. De plus, il vaut mieux éviter de forcer un nom d’époque dans une histoire très moderne, du moins pas sans en aborder le choix via un autre personnage ou le personnage lui-même. Il peut être plaisant de laisser le personnage expliquer lui-même son nom : sa provenance, pourquoi ses parents l’ont appelé ainsi, sa relation avec son prénom si celui-ci est plutôt étrange… Ce sont de belles pistes de réflexion qui peuvent permettre de complexifier un personnage.

Bien sûr, on aborde plus haut l’idée de l’époque où le personnage évolue, mais il y a plusieurs autres facteurs à prendre en considération, notamment ses origines, son statut social, son âge, etc. Avoir un prénom qui s’intègre bien au sein de son histoire, c’est un pas de plus vers la création d’un personnage auquel les gens vont s’identifier, en lequel ils vont croire.

Lire aussi : Comment créer un personnage de roman?

Des noms de personnages audacieux

Bien que la vraisemblance soit importante, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas avoir de plaisir en choisissant les noms de nos personnages ! Ça peut être une étape très agréable de la rédaction d’un manuscrit. Il faut garder en tête qu’un auteur passe d’innombrables heures avec les personnages de son histoire : c’est important que ses choix lui parlent, l’inspirent. Alors, tant qu’il y a un lien logique ou encore une explication concernant le nom, un auteur peut certainement se permettre de jouer un peu hors des sentiers battus.

Il faut aussi noter que les lecteurs aiment beaucoup découvrir des significations cachées: ils aiment pousser leur réflexion au-delà de l’histoire qui leur est présentée. Par exemple, le fait de nommer un personnage en l’honneur d’un personnage mythique ou d’une figure historique peut donner matière à réflexion aux lecteurs, leur donner envie d’en apprendre plus sur ce personnage connu et de faire des liens entre eux. Votre roman, c’est votre terrain de jeu : vous pouvez y mettre tous les liens et les indices, faciles ou non, que vous le voulez!

Des trucs pour choisir le nom de vos personnages 

Certes, il y a la technique classique : comme lorsqu’on apprend qu’on est enceinte, on peut aller sur les banques de noms qui existent un peu partout sur le Web pour s’inspirer. Au Québec, on retrouve par exemple l’Encyclopédie des prénoms québécois ou encore la Banque de prénoms de Retraite Québec, alors qu’en France on peut utiliser la très pratique Carte interactive des prénoms. On trouve même des banques de noms qui indiquent la popularité des différents prénoms à travers les années, ce qui peut être bien pratique quand on souhaite camper son personnage dans une époque en particulier. Mais existe-t-il d’autres façons de faire ? 

Certains auteurs s’inspirent des gens de leur entourage. Il faut toutefois faire attention de ne pas décrire intégralement une personne, mais bien d’utiliser son prénom et de créer un personnage à part entière (sauf évidemment si c’est une autobiographie ou une autofiction, et dans ce cas, souvent, il faut s’informer à la personne en question afin de s’assurer qu’elle est à l’aise d’être ainsi nommée.) Pensez à des gens ou à des personnages qui nous ont marqués est toujours un bon point de départ, mais c’est aussi intéressant pour les auteurs de découvrir de nouveaux prénoms qui n’ont aucune signification personnelle et de leur créer une vie toute nouvelle.

Et puis, il y a aussi l’option d’essai-erreur. Parfois, un écrivain peut commencer la rédaction de son manuscrit avec un nom et, au milieu du processus, se rendre compte qu’il ne l’aime pas, qu’il ne correspond pas bien à l’image qu’il se fait de son personnage. Il faut être capable de prendre ce recul afin de trouver le nom qui semble sans effort pour notre personnage. De plus, il se peut qu’au moment de l’édition, si vous optez pour l’édition traditionnelle, votre éditeur soulève certaines similitudes entre certains noms, ou avec des personnages qui existent déjà, et qu’il vous suggère certaines modifications. C’est important de garder en tête que, jusqu’à ce que le roman soit imprimé, tout est malléable.

Lire aussi : CINQ erreurs à éviter dans la caractérisation de personnages

Le plus important: s’amuser

Choisir le nom de ses personnages, c’est souvent le début d’une grande aventure. Avec certains de ces conseils en tête, il reste important de se souvenir qu’écrire est un jeu, qu’il faut savoir se faire plaisir, avec quelque chose d’aussi minime et pourtant crucial que de choisir le nom des personnages qui vous accompagneront, quelques mois, quelques années… ou même toute votre vie.

Supportez notre équipe, avec un p’tit café virtuel, dans l’enrichissement de votre webzine préféré ! ☕️

*

Comment caractériser ses personnages

Créer un personnage de roman attachant et crédible n’est pas toujours aussi facile que cela peut le paraître. Si votre histoire en cours d’écriture s’avère une fiction pure, et que vos personnages sont inventés de toutes pièces, il importe de bien les concevoir afin de renforcer la vraisemblance de votre récit. Ils doivent en effet apparaître aussi « réalistes » que possible en vue de favoriser l’adhésion du lecteur.

Découvrez, grâce à ce MINIcours, comment préciser les personnalités de chacun de vos personnages. Apprenez à conférer à vos protagonistes une certaine « épaisseur psychologique », à les rendre vraisemblables et à leur conférer de la cohésion.

Accédez au minicours en ligne

*

Notre mission est de soutenir et guider les auteurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés, dans leur cheminement d’écriture et leur travail de perfectionnement de manuscrit avant publication.

Notre spécialité est l’évaluation de textes narratifs (roman, récit, nouvelle, conte, etc.); cela dit nous évaluons également d’autres types de manuscrits (essai, ouvrage pratique, guide, poésie, etc).

En savoir plus

*

Partager cet article

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS