Les adverbes, ces mauvaises herbes

Beaucoup d’auteurs, de manière plus ou moins consciente, ont tendance à saupoudrer leur texte d’adverbes, lors du premier jet d’écriture. Si ceux-ci peuvent s’avérer pertinents, il va sans dire que — comme en toute chose — la modération a bien meilleur goût.

Leur utilité

D’abord, il faut savoir qu’il existe différents types d’adverbes, et que leur fonction est essentiellement de modifier le mot ou le groupe de mots auquel ils se rapportent. Ils permettent donc, dans une certaine mesure, d’enrichir la narration en fournissant des indications de manière, de qualité, de temporalité, de quantité, de comparaison, de préférence, d’affirmation ou de négation.

Bref, on ne peut pas les éviter totalement, et il n’y a pas lieu de le faire non plus, tant et aussi longtemps qu’ils contribuent de manière effective à enrichir le texte. Toutefois, au moment de peaufiner son ouvrage, l’auteur doit prendre du recul, et évaluer au cas par cas la pertinence de leur usage.

Les « poids lourds »

On observe que les adverbes qui alourdissent la narration sont la plupart du temps ceux qui se terminent en « — ment ». Les rimes et les assonances rendent leur présence flagrante et, à la longue, celle-ci risque de paraître agaçante au lecteur. Le meilleur moyen de les détecter consiste en la lecture à voix haute; c’est alors qu’on les repère avec aisance, et qu’il devient plus facile d’évaluer leur potentiel irritant.

Un exemple

Faites le test, lisez cet extrait (à l’usage d’adverbes un peu exagéré, mais c’est pour la cause) à voix haute tantôt avec, tantôt sans les adverbes en « — ment »…

Elle avança tranquillement dans la pièce en laissant planer légèrement son regard sur l’ameublement ainsi que la décoration, sobre et monochrome. Une causeuse blanche et un fauteuil rayé étaient disposés perpendiculairement, au centre de la pièce, devant une petite table basse recouverte d’une paroi de verre sous laquelle se trouvait un parfait agencement de coquillages et d’étoiles de mer.

Un haut meuble de bois ivoirin était judicieusement disposé à gauche et se trouvait surmonté d’un grand cadre de bois merveilleusement sculpté, robuste et pâle, de forme ovale, et au milieu duquel était un miroir. Décidément, la propriétaire avait du goût et avait su décorer la pièce avec élégance. Elsie avança encore en observant méticuleusement les détails de la pièce, et se rendit ensuite sereinement au grand balcon, tout aussi blanc que le reste de la demeure. Elle s’appuya alors sur la rampe pour observer la vue imprenable sur la mer. Elle inspira profondément, et expira lentement, soucieuse d’imprégner son âme de cette ambiance extrêmement reposante.

Voyez-vous comme la lecture devient plus fluide lorsqu’on retranche une grande part des adverbes? Cet extrait permet de constater que leur emploi n’est parfois d’aucune réelle utilité, et qu’en leur absence le texte ne s’en porte que mieux. Après considération, ils ne semblent bien souvent être inclus dans le texte que pour « faire joli », et cela ne tarde pas à s’avérer abusif. Il convient donc de les supprimer ou encore de remanier quelque peu la phrase, comme dans certaines occurrences de l’exemple ci-haut, si l’on tient absolument à fournir au lecteur telle ou telle précision.

La fin justifie les moyens 

Un truc drastique, mais fort efficace, pour le « désherbage d’adverbes » : supprimer TOUS les adverbes du texte (surtout ceux en « – ment »!) et ne les rajouter qu’à la relecture, et ceci dans le seul et unique cas où ils s’avèrent nécessaires à la compréhension de la phrase. Par exemple, dans la phrase : « Il mange tranquillement pour mieux savourer. » On voit bien que le mot « tranquillement » ne peut pas vraiment être retranché ici, sans quoi la phrase perd de son sens. Comme quoi tous les adverbes ne sont pas à condamner. Ils ont tout de même une certaine utilité.

Maintenant, il est l’heure de relire votre manuscrit, à voix haute, ciseaux en main!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close